Sylvie Loutre | billets, articles, recherches
40739
post-template-default,single,single-post,postid-40739,single-format-standard,mega-menu-max-mega-menu-1,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.0,vertical_menu_enabled, vertical_menu_width_290,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

On va où papa?

Il est temps de stopper le train fou qui nous emmène, dans le mur.

 

En quoi cela parle de nous ?

 

Certaines entreprises sont en train de prendre conscience, de leur rôle social et sociétal. Elles vont au delà de la RSE. Leurs dirigeants ont intégré la question fondamentale de leur participation à des intérêts supérieurs. Elles ouvrent une brèche vers une nouvelle voie, celle de la transition écologique.

 

«  Intérêts supérieurs »  que met on derrière ce mot éponge ?

Les intérêts supérieurs sont ceux qui nous dépassent.

C’est la terre, c’est le grand récit qui nous rappelle pourquoi nous vivons ensemble, ici et maintenant. C’est ce que nous allons laisser à nos enfants

C’est la transition écologique qui n’est pas une option mais une nécessité. Et c’est une révolution, politique, technologique, culturelle et même spirituelle.

 

Prendre conscience c’est différent de « comprendre », c’est aussi différent de « décider ». Prendre conscience c’est vivre un moment particulier, où il y a un avant et un après.

Quand on a pris conscience de quelque chose, on est mûr pour entreprendre le chemin de transformation qui va nous mener vers quelque chose de nouveau.Et ce projet nouveau est créateur. Parce qu’il porte en lui les germes d’une « envie de demain ». Parce qu’il est porteur de sens et de lien social et parce qu’il a une dimension politique, collective et positive.

Pourquoi j’en parle ?

Parce que nous sommes sur une trajectoire difficile, parce que Trump,  le joker parle de nous. On dit que l’on a les élus qu’on mérite.

Parce que  les crises s’accumulent devant nos yeux, que de plus en plus de gens font des rêves de « paysages désolés ».

Et que nous pouvons en sortir par le haut.

Chacun d’entre nous et surtout les entrepreneurs, ont la latitude d’agir et de faire le choix de la lucidité et de la volonté et  la société qui va advenir c’est maintenant et c’est chacun d’entre nous qui la porte.

 

Pour échanger et connaître les chemins que je propose ….contact

 

Sylvie Loutre
contact@sylvie-loutre.fr