Sylvie Loutre | coaching et mini retraites sur l’île de Groix.
42408
post-template-default,single,single-post,postid-42408,single-format-standard,mega-menu-max-mega-menu-1,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.0,vertical_menu_enabled, vertical_menu_width_290,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Retraite et coaching sur l’île de Groix.

La possibilité d’une île.

Pendant cette saison j’ai pris mes quartiers sur l’île de Groix. Je partage mon temps entre Paris et Groix où j’accueille mes clients pour des retraites coaching de 5 jours en semaine.

Cette retraite est pensée comme une pause à la fois méditative et constructive qui offre la possibilité de s’extraire du rush et de la pression pour s’élever et engager un tournant. Hors des sentiers battus, sur une île qui joue son rôle de creuset pour apaiser le mental. 

Mes clients, aux emplois du temps dantesque, pressurisés par les contraintes, ont comme tout le monde ré interrogé leurs envies et la vision qu’ils se faisaient de leur futur.

– Avoir envie ou pas, de continuer, affronter cette nouvelle période ou au contraire entamer un processus de tuilage, pour transmettre et se préparer à la suite ?

– S’engager dans la transformation en profondeur, de leur carrière ou de leur entreprise. Créer les conditions d’un changement de vision et de comportements au niveau du board.  Réfléchir à la suite, une vie qui corresponde à leur vision et à leur raison d’être ? Qu’il s’agisse de transmettre ou de reconstruire, la ré imagination commence par un travail d’analyse. Toutefois cette approche fonctionnelle ne suffit pas. Pour passer à une nouvelle synthèse créative, une maïeutique cherche à s’opérer. Et cette maïeutique parle de croissance personnelle, de libération et de faire des choix.

D’où cette opportunité de se poser, au calme, sur l’île de Groix pour travailler le matin. Faire le point, trier, voir ce qui n’a plus lieu d’être, trouver ce qui fait sens (direction / recherche de l’évidence/ conscience/nouvelles manières de faire). Et baigner le reste du temps dans une nature splendide, préservée et simple. Randonner sur les sentiers côtiers, nager, faire du vélo, méditer, se reposer, vibrer…

En savoir +, Infos pratiques

« La crise qu’on accepte devient alors une aventure avec son lot d’imprévus, de rebondissements, d’émotions et d’enseignements… » (Bertrand Piccard).

Cela vous parle? Vous avez envie de faire une pause et en même temps d’enclencher la suite? Contactez moi.

Sylvie Loutre
contact@sylvie-loutre.fr


X