Le nouvel acronyme B.A.N.I avec un B pour Brittle (Fragile), A (pour Anxieux), N (comme Non Linéaire) et I (comme Incompréhensible) remplace celui de VUCA (Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu). https://stephangrabmeier.de/bani-versus-vuca/

Nous sommes paumés, enlisés, débordés et comme des points d’interrogation ballotés par les forces extérieures. Nos boussoles s’affolent et vouloir dresser des plans à 5 ans est aujourd’hui risible.

Le sphinx, à tête de vierge et corps de lion a des choses à nous dire.

Sa position – couchée mais tête dressée – traduit bien sa fonction de gardien : à la fois au repos et aux aguets, paisible et vigilant, immobile et actif. Il nous représente bien … Un point d’équilibre entre action et non action. Symboliquement par sa seule présence il montre le chemin de l’élévation spirituelle. Il tourne la tête vers l’Orient, d’où le soleil se lève et regarde en face la lumière. Mi animal, mi vierge, il porte en lui la force du lion (le signe précédent),  sa puissance créatrice, ramassée sagement, dans sa partie animale et son corps de gros chat.

Le sphinx de Gizeh reçoit l’éclat du soleil naissant lors du passage à l’équinoxe d’automne. Il arbore cette tête de vierge, tournée vers le soleil, comme on se tourne vers l’amour. Là vers quoi les enfants se tournent toujours 🙂 (Merci Léonard Cohen https://www.deezer.com/fr/track/140770429).

Le symbole du sphinx et celui de la vierge sont liés, ils protègent. Le sphinx nous invite à réaliser une synthèse harmonieuse de nos animaux intimes (nos forces, nos impuissances, nos routines). Et la vierge est le symbole de « là où l’amour règne », de la patience et de l’humilité. Elle est aussi symbole de travail. Et elle nous parle de « se mettre au service de » l’ouvrage sans fin que nous avons entrepris dans notre vie et qui ne nous a pas donné l’assurance du travail accompli. Au contraire, nous nous trouvons devant l’immense vertige de nous rendre compte que 1000 vies ne suffiraient pas à faire le tour de ce qu’il nous reste encore à explorer. Alors avec ce symbole nous sommes bien obligés d’admettre que nous ne maîtrisons pas grand chose, et qu’il y a dans la vie une impermanence, une imprévisibilité, une dimension incommensurable avec laquelle il va falloir composer.

Avec elle nous avons l’occasion de tester un trait de personnalité ; l’humilité. Une forme d’intelligence nouvelle, une évaluation juste de nos forces et de nos faiblesses

On commence à pratiquer la gratitude, en nous concentrant sur les aspects positifs de notre vie et en reconnaissant les contributions des autres. On cherche à s’améliorer en permanence en apprenant de chaque rencontre peu importe son statut, son intelligence ou … son règne d’appartenance (oui, nous pouvons aussi apprendre de la terre, d’un arbre, d’un ciel étoilé). Nous concevons nos erreurs comme des opportunités d’apprentissage, nous assumons nos échecs.

C’est dans la phase Vierge que l’homme ressent le plus sa propre vulnérabilité, donc un souci d’amélioration perpétuel. C’est la réaction à la certitude du Soi de la phase Lion.

Pour la petite histoire, le christianisme a modifié le sens du mot "vierge". Avant de désigner la pucelle, il voulait dire « force, indépendance ». La Vierge était donc une femme forte et non pas chaste... L'autonomie est une de ses caractéristiques principales. Notre sphinx à tête de vierge est tourné vers les aspects pratiques de la vie et a le gout des petites choses (le diable se cache dans les détails). Dans la nature, à cette période, c'est  le temps des récoltes, de faire le bilan de l'été et de préserver les semences.

Avec le sphinx / vierge la force est en nous pour transformer ce terme B.A.N.I et pour mettre notre énergie au service de la vie.